Et si on gagnait enfin l'Eurovision ?

Publié le par BritBrit Chérie

1197262_vassili-1-.jpg

 

Cela ressemble à un mauvais mix du lamento de Didon déjà à moitié suicidée et un « tube » de Patrick Fiori. "Ca", c’est la nouvelle chanson interprétée par  Amaury Vassili en langue corse pour représenter la France au Grand concours de l’Eurovision qui nous a été dévoilée au tout début de la semaine.
 Afin de vous épargner tout suspens inutile et sans qu’aucun don de voyance ne m’ait été attribué à la naissance par la Fée Clochette,  j’ai le devoir de vous annoncer qu’une fois encore  que nous allons perdre pour la 34ème année consécutive et que nos espoirs désespérés se tourneront alors vers Marie Myriam en duo avec Dave pour conjurer l’humiliation musicale en 2012.

Il faut dire qu’après  Jonatan Carreda, les Fatals picards, Jessie Matador et tant d’autres, on est en droit de se demander ce qui peut bien avoir traumatisé l’oreille interne des sélectionneurs pour nous infliger telles daubes. Même la drogue ne peut excuser telles décisions. Mais alors, que faudrait-il à la France pour qu’enfin Eurovision rime avec twelve points et honneur de la nation (Pétain, arrête d’écrire à ma place ! C’est d’un pénible) ? Voici quelques petites pistes au pronostic gagnant.

1.       René la Taupe. Avec plus de 24 millions de vues du clip officiel depuis sa sortie, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, il faut bien avouer que la marmotte transgénique sait parler à la sensibilité musicale des auditeurs. Est-ce grâce à ces paroles où tout un chacun peut se retrouver ( « T'es si mignon, mignon, mignon, mignon mais gros, gros, gros / En été tu fais de l'ombre, et en hiver tu tiens chaud  / Et quand t'as fini de bouffer, tu nous lâches un gros pet ») ou grâce sa partition facilement reproductible à la flûte à bec  qui ont finalement fait son succès, personne ne peut le dire. Mais quoi qu’il en soit, René la Taupe c’est de la bombe eurovisonnesque et ça c’est indiscutable.

 

2.       Un sosie de Claude François. N’importe lequel fera l’affaire du moment qu’il a bien la chevelure blonde et le costume à patte d’eph’ et paillettes. Limite un  Johnny Hallyday peut faire l’affaire. Ca marche toujours. Mystère...

  

3.       Une alliance inter-européeenne avec les grandes nations de l’Eurovision. La stratégie est simple. La France ne pouvant plus compter sur ses anciens pays alliés pour glaner des points - l’Espagne, Monaco, la Suisse, la Belgique nous font la gueule on ne sait trop pourquoi -,  il lui faut absolument rejoindre le « Bloc de l’est », celui pour lequel elle avait envoyé la soldate Patricia Kaas pour gagner le max de points sibériens. Mais c’est surtout qu’en y regardant de près, on a plein d’accointances. Une station de métro « Le Kremlin – Bicêtre », au moins deux jours de neige paralysante en hiver, plus personnellement une forte affection pour la vodka. Et puis, Ukraine – Paris en vélo, ce n’est finalement pas si loin que ça si on prend un peu d’EPO. Allez, on est même prêt à leur refourguer la Patoune définitivement en guise de cadeau d’amitié. De vraies bonnes raisons de faire ami-ami !

 

4.       Espérer que la vague  « Chanson » de nos régions » ait envahi l’Europe tout comme elle a envahi la France. Dernier exemple en date, Nolwenn Leroy sur laquelle personne n’aurait misé une couronne slovaque à la sortie de son album Bretonne. Faut bien avouer que voir Miss BéceBège chanter la jument de Michao et le Bagad de Lann-Bihoué est une anomalie musicale tout à fait surprenante et pourtant ça se vend comme des petits pains. Tout ça pour dire qu’Amaury avec sa chanson lyrique corse peut nourrir le mince espoir d’apparaître dans les 15 premiers si tant soit peu sa participation soit portée par nos prières à Saint Tino Rossi.

 

5.       Un gros coup de choune. Un malentendu (c’est le cas de le dire !) est parfois vite arrivé et sans que l’on ne se rende compte de quoi que ce soit, Amaury rafle tous les votes, devient star des dancefloors et égérie de L’Oréal grâce à sa vaporeuse chevelure. Quant à nous, on décide de tourner le dos à Lady Gaga pour consacrer notre discothèque à la musique baroque. Hypothétique certes, mais surtout catastrophique.

 

Sur ce, je vais réviser mes chants béarnais et mettre des extensions Barbie cheveux de rêve. Oui, je sais, cela n’a aucun rapport avec le sujet, mais bon, au final, on s’en fout un peu de l’Eurovision, non ?

Publié dans Voir - lire - entendre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance gratuite mail 23/05/2016 11:14

Merci beaucoup pour cette article comme toujours très intéressant .

horoscope 05/04/2011 17:55


Merci pour tout ces informations sa aide bien les gens, pour agrandir leur savoir et bien contre des nouvelle informations.


voyance gratuite 05/04/2011 17:55


Merci beaucoup de partager avec nous cette belle note. …


dialogue sexe 05/04/2011 17:42


Bonjour, j’adore vraiment ce que vous faites je me demande comment j'ai pu rater votre blog !!!