Doc BBC #8 : Water–Closet & Décoration (très) intérieure

Publié le par BritBrit Chérie

Comme tous les mois, le désormais improbable Docteur BritBrit ausculte la Room des Ladies pour répondre à toutes les questions plus ou moins saugrenues de ses membres.
En ce merveilleux mois d’avril, nous retrouvons sur le champ opératoire une future chef de pub en plein désarroi analystique, et Loou, notre amazing Responsable éditoriale, en mode luminothérapie du pubis. Encore de nouveaux challenges pour le docteur BritBrit Chérie qui plus que jamais, va devoir se tourner vers des traitements empiriques de haute volée.


Salut Doc Brit,

J’ai 18 ans, je suis châtain clair, j’ai un chihuahua, et je suis trop fan de toi, de Ladies Room, de Lady Gaga et de Christina Cordula.

Par le plus pur des hasards - grâce à une amie qui a une amie dont la fille est amie avec toi -, j’ai appris que tu bossais dans la pub. Trop la coïncidence parce que je suis en 1e année d’IUT Pub à Lannion !

Capture d’écran 2010-04-14 à 14.15.29Ça tombe d’autant plus grave bien que je dois rendre demain un devoir en « identité visuelle » et j’ai choisi d’analyser le logo de Ladies Room.

A la base, je me suis dit « THE kiff, ce studywork !», sauf que maintenant que je suis devant ma feuille, j’ai juste réussi à écrire « ce logo fait clairement penser à un logo de porte de chiottes ». Relou comme situation.

Tu crois que cela suffit pour avoir une note qui me sauve du redoublement ?

Merci à toi,

Jackie Seg’

 

Chère Jackie Seg’,

T’es sûre que tu as 18 ans avec un prénom pareil ? Enfin bref… Je ne veux pas épiloguer là-dessus, mais à ta place je ferais un procès à mes parents. Demande à Maître Collard s’il a des dispos.

Pour en revenir à ton problème estudiantin, je dirai qu’avec une réflexion intello-publicitaire de ce genre tu risques au mieux le redoublement, au pire de vendre des encarts pub pour Paru-Vendu, édition de Corrèze. Pas dit que cela comble ta vie.

Allez, petit cours de pub en 3 leçons :

Leçon n°1 : On travaille son vocabulaire pour stimuler l’imaginaire et valoriser la création.
On ne dit pas « ce logo est un logo de chiottes », mais plutôt « Ce logo est d’inspiration lieux d’aisance et autres commodités ».
Ainsi, tu transportes ton lecteur dans un toilette qui sent bon la rose grâce à un Air Wick Brise Fraîche, et pas dans de vulgaires sanitaires déglingos d’une aire d’autoroute. Tout est dans l’image des mots, tu saisis la différence ?

Leçon n°2 : On appuie le choix graphique par des références culturelles.
Dans la pub, on a de la culture et on l’étale bien comme il faut. Dans le cas présent, je te conseille d’écrire: « Pour créer ce logo, les graphistes de Ladies Room se sont appuyés sur une des formes de l’art figuratif : le symbolisme Un mouvement artistique qui n’a pas été sans inspirer nos contemporains (ex : signalétique de portes de toilettes) ». De suite, tu es plus crédible.

Leçon n°3 : On démontre l’intérêt du graphisme
Un logo sert avant tout à véhiculer l’image de l’organisme qu’il représente. Hors, dans ton raisonnement, logo de Ladies Room = toilettes. Il est clair que si l’on va plus loin dans la traduction de la symbolique cela revient à dire que le site Ladies Room ne vaut pas mieux qu’un rouleau de Lotus usagé. Pas sûr que les fille de la Room apprécient…
Il faut revoir donc impérativement revoir ton argumentation pour montrer ô combien ce logo est la traduction méliorative de Ladies Room. Attention, démonstration de pro :
Logo de Ladies Room = traité graphique des panneaux routiers = un site web qui roule !
T’es intellectuellement éblouie non ? Je sais, je suis brillante.

Il ne te reste plus qu’à mettre en pratique mon précieux enseignement. Sache que c’est une grande chance pour toi d’avoir eu accès à mon savoir en la matière ; d’autres se rouleraient par terre dans le box d’un vieux cochon malpropre pour partager le quart de mes connaissances.

JuvabienJuvaminement tien,

BritBrit Chérie
Consultante en communication vétérinaire
Et publicité pour sièges de vieux qui montent dans les escaliers


 


swarovski

Chère Docteur BritBrit Chèrie,

Sur les conseils d’Emilie_LadiesRoom, j’ai tenté le vajazzling, tu sais cette nouvelle mode qui consiste à mettre des pierres de Swarowski sur son pubis.

Le truc qui coince, c’est que maintenant mon entrejambe brille de mille feux. Un peu trop même…
La dernière fois, tout un régiment de pompiers a débarqué dans mon appart alors que j’étais simplement en train de bronzer sur mon balcon. La cause : mon voisin, alerté par les éblouissements de ma foufoune, à crû déceler un S.O.S en langage morse.

Alors comment je fais pour rester dans la tendance gynécologique sans passer pour une boule à facettes ? Au secours docteur BritBrit !

Loou en plein désarroi fashion

 

Chère Loou,

Je te reconnais bien là, toujours à la pointe de la tendance même si c’est ridicule.
Cela dit, je te comprends. Moi aussi, comme Maria Carey, je suis très glitter dans l’âme. J’ai d’ailleurs toute une collection d’accessoires qui brillent dans ma penderie : mitaines, leggings, runnings, cache-tétons (?),…

A ton problème, je ne vois que deux alternatives :
1. Tu assumes complètement l’effet « boule à facettes » : dans ce cas, joue-là à fond disco revival ‘70. Munis ta culotte d’un mini haut parleur qui diffuse en boucle « Dancing Queen » d’ABBA.
Non seulement tu étonneras tes amis avec ta foufoune chantante, mais en plus c’est le genre de chanson capable de mettre en joie pour la journée toute une caserne de pompiers. Deux coups en un voire plus si affinité, cela ne refuse pas !

2. Tu n’assumes pas et tu voudrais qu’on te laisse décorer ton pubis en paix. Qu’à cela ne tienne ! Oublie les pierres de Swarowski trop voyantes et opte pour un brin d’originalité avec des décalcomanies de peau.
Si tu veux, il m’en reste un stock vintage 1984 (plus fashion tu meurs) à motif Schtroumpfs que j’avais eu dans des emballages de chewing-gums. Un peu de salive et hop c’est collé-décoré ! Le seul hic est que pour réussir à se faire la léchouille UHU, faut être un peu souple. Au pire demande à un ami.

Forte de ces conseils, il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon tuning pubien.

ValerieDamidotMent tien,

Dr BritBrit Chérie
Département Marouflage et mosaïque de salles de bain

 

Vous avez des questions, des inquiétudes, vous souhaitez réagir à un article, le docteur BritBrit Chérie attend vos mails à cette adresse : britbrit@britbrit-cherie.com. Prochaine consultation en mai 2010 !
NB : Le cabinet n’accepte pas les paiements par chèques et les pauvres.

Publié dans Docteur BritBrit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance serieuse rapide 24/11/2016 15:27

Je ne prends pas assez de temps pour te lire mais à chaque fois j’en apprends toujours un paquet !