Secret Spot : reste à ton bureau !

Publié le par Nala


A l’heure où les bureaux se vident, où les conversations tournent autour du « J’en peux plus, plus que 1 semaine avant les congés » et où les cernes se font de plus en plus creuses rapport aux dossiers à finir à toute vitesse avant de partir, moi je me gargarise de joie d’être enfin presque seule au travail. Car oui, je l’avoue : le meilleur spot pour les vacances d’été reste le boulot ! Ne soyez pas sceptiques et lisez plutôt.


Avantage numéro 1 : Enfin seule…
Quand arrivent les deux semaines fatales fin juillet / début août, ma voix résonne dans les locaux. Il y a certes quelques âmes qui errent comme moi dans les couloirs le sourire aux lèvres, mais la situation pourrait se résumer à «J’suis toute seule, j’fait ce que j’veux» :

  1. Aucun boss n’est là pour me parler de sujets forts désagréables tels les tâches qui incombent à ma fonction.
     
  2. La secrétaire ne me regarde pas avec des yeux ronds quand je pique un stylo dans la réserve. J’en profite pour reconstituer ma trousse d’écolière ; j’ai toujours eu cette manie : septembre = nouveaux stylos, nouveau Typex, nouvelle règle… Il n’y a guère que le rapporteur et le compas que j’ai laissé tomber.

  3. Les clients n’ont rien à me demander. Normal, ils ne travaillent pas eux non plus. Du coup, je suis très débordée par mon perso : téléphoner aux copines pour planifier un apéro terrasse, rappeler le peintre pour la salle à manger, demander un devis pour faire fabriquer une piscine enterrée l’année prochaine même si je vis dans un appart… Je vous assure, j’ai toujours quelque chose à faire.


Avantage numéro 2 : découvrir les autres irréductibles du boulot sous un autre angle.
Avant, pour moi, Monique de la compta était une espèce de mollassonne coincée du genou (vraiment coincée, avec les béquilles et tout le toutim), Jérôme de l’informatique un geek à tête d’ampoule, Lili du commercial une bête de travail et sa collègue Vanessa une vraie arriviste à gros nénés.

Après 3 semaines passés tous ensemble pendant la canicule de 2003, mon opinion a bien changé. Monique est un véritable boute-en-train dont les blagues laisseraient Bigard pantois, Jérôme m’envoie plein de Powerpoint rigolos qui occupent agréablement les moments où je n’ai pas envie de travailler (tout le temps ?), Lili me file des stylos marqués au nom de la boîte rapport à la constitution de ma trousse. Quant à Vanessa… ben, ça reste une arriviste à gros nénés.


Avantage numéro 3 : Toujours un stagiaire sous la main.
L’été, c’est la saison des stagiaires, il en pleut à tous les étages. Et qui dit stagiaire dit main d’œuvre de bonne volonté, pas chère, malléable,etc. 
(voir « Je hais les stagiaires »).

Alors, forte de mon rôle de maîtresse de stage, je confie à mon jeune apprenti des tâches indispensables à l'approfondissement de sa formation. Il fait, je corrige, il refait… Je sais qu’il me remerciera dans son rapport de stage et ça, cela me motive encore plus pour lui montrer toute la confiance que j’aie en lui en lui donnant encore plus de missions ultra importantes pour ma promotion. C’est beau un jeune au travail !


Avantage numéro 4 : Ils rentrent, je pars.
Arrive forcément le moment où tout le monde regagne son bureau. Les regards sont tristes, l’humeur est morose, le silence règne… Un peu plus et on se croirait dans le loft de Secret Story quand il ne reste plus que trois pauvres candidats.
Alors certes la peau est joliment bronzée, les pensées encore sur la plage, mais c’est la queue entre les jambes que les salariés reviennent. Du coup, je mets tout le monde en joie grâce à quelques répliques bien choisies : « Pas trop dur de reprendre le rythme ?», «Ça fait déjà trois semaines que tu es parti. Et ben, ça passe vite le temps…», « Il paraît que tu dois finir le budget Machin pour demain. C’est rude pour ton retour ». Et surtout, surtout : « Bon ben, je t’ai laissé ma worklist sur ton bureau. Je me casse en vacances ! ». Je sais, je suis parfois diabolique.


Alors convaincus ? Juste une dernière petite chose : ce n’est pas parce que je vous ai dévoilé mon secret spot d’été que vous devez me voler l’idée. Je tiens pas à gâcher mes vacances au bureau !

Commenter cet article

philtre 15/07/2008 17:09

Oups...
Je ne m'incruste pas, juste que j'aurais mieux fait de me relire.
Merci de mettre une des phrases (je vous laisse deviner laquelle) dans l'ordre.
Merci de cet effort...

Nala 16/07/2008 19:57


J'ai trouvé, mais je peux pas modifier :(


philtre 15/07/2008 17:06

Dans la lignée de votre style sarcastique...
Texte où dans lequel s'y retrouve par moment et on s'y perd par plaisir...

Spot d'été ou despote ?
Pauvres stagiaires...

Nala 16/07/2008 19:57


Mais non, ils écrivent dans leur rapport de stage "Et merci à BritBrit Chérie pour son apprentissage éclairé..."


zygaena 13/07/2008 22:47

Il y a aussi un autre avantage, c'est que tu peux te la couler douce et personne pour surveiller et cafter!

Nala 17/07/2008 09:18


Et ça, c'est très très bon ;)


Amelie / Ces petits riens parisiens 13/07/2008 19:51

Souvent, je suis aussi de garde... Le truc, c'est que dans ma boite à moi, y'a tout le taf des autres qui te tombent dessus... et c'est pas comme s'il y avait des primes d'astreintes dans la com n'est ce pas. Après 2 années à me faire bananer et un homme qui, LUI, à 4 semaines en août, ce sera 15 jours en août parce qu'il n'y a pas que les mères de famille qui ont le droit de prendre en août

Nala 17/07/2008 09:19


Dans la com, plus tu fais d'heures mieux c'est. Le pire c'est quand tu pars à l'heure et qu'on te balance "Tu bosses à mi-temps ?"


Lady 13/07/2008 10:18

Un autre avantage des "vacances pas en même temps que tout le monde" : alors oui on ne se supporte pas le boss, pas les collègues casse-pieds, mais en même temps les vacances sont moins chères, moins surpeuplées, les enfants ont repris le chemin de l'école, tout bénef!