Malausséna ou les scandales à la petite semaine

Publié le par Nala

Je suis curieuse et j'aime la télé. Alors quand  j'ai vu chez mon libraire le livre de Michel Malausséna Les Animatueurs, argent pouvoir et cruauté à la télé, autant vous dire que je ne suis pas faite prier pour l'acheter.
En plus avec ces 300 petites pages écrites en corps 14,  je me suis dit "Toi, je vais t'exploser en une journée et tu ne vas même pas le sentir passer". Je me suis trompée.


Ancien producteur-réalisateur de shows TV, Michel Malausséna a fréquenté de très (trop ?) près les animateurs-producteurs-stars de l'époque tels Stéphane Collaro, Thierry Ardisson, Mireille Dumas Karl Zéro, Nagui,Christophe Dechavanne - duquel il ne se souvient rien, mais en fait quand même 8 pages -, et raconte les travers et perfidies de chacun dans un livre-confession aux accents testamentaires. La quatrième de couverture nous avait prévenu : "Il (M. Malausséna) est définitivement mort pour la télévision le 7 février 2008, jour de la sortie de ce livre (...)".


Quel drame pour celui qui gagnait en un mois ce qu'un SMICard touche en un an !

Sans rien dévoiler du contenu profond de l'ouvrage, si tant soit peu il existe une quelconque profondeur, on y apprend que Collaro ne sait pas dire bonjour à ses équipes techniques, que Mireille Dumas est une fille à maman doublée d'une radine, que Ardisson est mégalo, fax addict et se touche le pénis plus de 40 fois par jour, et enfin que Nagui veut donner son avis sur tout même sur la couleur des fauteuils. Voilà. Et sinon quoi de neuf au pays de la télé ? Rien.
Elles sont où les révélations scandaleuses promises ? Les secrets d'alcôve enfin dévoilés ?
Il y a juste un Francis Lalanne que l'on découvre intelligent, poète pas tralala, doux rêveur déjanté, ... Mais lui, il n'est animateur, alors il a droit à la grâce Malaussénienne.

L'écriture est légère, répétitive, le style "parlé" est utilisé à outrance. Je m'ennuie. Au fur et à mesure que les chapitres défilent, je m'aperçois que je ne retiens pas grand chose de tout cet amas de mots sinon une plainte continuelle contre ces dictateurs cathodiques. Et le pauvre Michel de rêver de cinéma.
Entendu par les dieux du 7ème Arts qui ne sont jamais à cracher sur un million d'entrées potentiel minimum , Malausséna va voir son Animatueurs porté à l'écran vraisemblablement en février 2009.

Mais il ne s'arrêtera pas là, cela aurait été bien trop beau. En effet, il nous promet également un deuxième livre presque autobiographique. Le pitch : un jeune provincial monte à Paris et travaille à la télé...

Comment cela s'appelle déjà ce syndrôme ? Ah oui, le syndrome de Stockholm !


Les Animatueurs - Michel Malausséna, février 2008, Ed. Jean-Claude Gawsewitch.

Publié dans Voir - lire - entendre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J_P_M 02/08/2008 10:39

Ce livre EST terrible. C’est l’article du présent blog qui est à la fois stupide et à côté de la plaque, par son ton méprisant sans aucune justification.

Malausséna n’a jamais prétendu livrer des « secrets d’alcove », d’où sort cette bourde ? Il livre ses souvenirs, des faits dont il a été directement témoin, et qui ont eu d’autres témoins. Donc inattaquables, judiciairement parlant. Or on peut difficilement prétendre que ces faits sont insignifiants. Par exemple, lorsque Collaro ponctionne la moitié du salaire de ses nègres sous le prétexte que sans lui ils ne seraient rien, c’est loin d’être anodin. Le fait que Mireille Dumas UTILISE ses témoins pour se faire mousser mais refuse toute geste en leur faveur en dehors de son émission – ce qui en fait un Tartuffe de la plus belle eau – apporte un jour nouveau sur la madone des sunlights, et c’est, sur la télé et ses mœurs, un éclairage capital.

BritBrit Chérie 06/08/2008 15:08


Je suis déçue que Malausséna ne travaille pas avec Delarue, je suis sûre qu'il nous apprendrait que lui ausi "utilise" ses témoins pour se faire valoir.
Non, sans dec', me dis pas que tu ne t'en doutais pas, je peine à te croire si naïf. 


Toofeek 25/04/2008 19:44

Rien à voir avec le Malaussène de Pennac, j'imagine ?... (Nan, cuilà il bossait dans l'édition).

Nala 27/04/2008 23:17


Non, rien à voir. C'est son vrai nom et il n'est pas fictif. Malheureusement...


Angelina 21/04/2008 22:50

J'adore ces non-posts... ça calme.

e. 21/04/2008 18:24

Bon tu postules chez DDB ou pas ? (le labrador ne convient pas, finalement)

Nala 27/04/2008 23:18


Heu, tu m'offres le poste ?


fanette 20/04/2008 23:05

l'art d'enfoncer les portes ouvertes...