Je n'ai pas d'humour

Publié le par Nala

CH-TIS_120X160_defV2.jpg
Je crois bien que le gène "je suis rigolote" ne fait pas partie de mon patrimoine. Damned ! Moi qui avait au moins cet espoir.
Je m'en suis rendue compte pas plus tard que ce week-end quand je suis allée voir le dernier film de Dany Boon "Bienvenue chez les Ch'Tis".


Pourtant, j'étais en parfaite condition :
 - il avait plu la veille,
 - j'avais bien suivi la promotion du film. À vrai dire, je n'avais pas réussi à y échapper ; je crois que j'ai dû voir au moins 10 reportages sur les RP avec le train spécialement affrété pour les VIP lors de l'avant-première du film,
 - j'avais appelé ma Tante Colette de Roubaix histoire d'avoir l'accent dans l'oreille,
 - un groupe de nordiste composait une partie des spectateurs de ma séance, ce qui est très rare quand on habite le Sud-ouest.

Tous les ingrédients étaient là et je n'ai pas aimé. Enfin, ce n’est pas tout à fait vrai, c’est surtout que je ne comprends pas l’engouement suscité autour de ce film qui est une bonne comédie sans plus.

Ce serait mentir de dire que je n'ai pas ri à un seul moment. La farce populaire, les quiproquos - dont celui du "Je lui dis quoi" qui ressemble étrangement au "Juste c'est son prénom. Juste ?" du Dîner de Cons -, les comiques de situation et les dialogues sonnent vrais.

Cependant, au fur et à mesure que la bobine avance, l'intrigue patauge et les personnages ont bien du mal à évoluer.
Zoé Félix nous ennuie à mourir, d'ailleurs elle ne m'a pas tout à fait l'air au meilleur de son jeu, et si Line Renaud est une parfaite mère possessive, mais on a bien du mal à croire qu'elle soit ch'timi tant on a l'impression qu'elle a appris son texte phonétiquement.
À noter tout de même l'excellent travail de Kad Merad.

Je crois bien que ce film, qui démonte un à un les préjugés sur les gens du Nord, est surtout porté dans le box-office par son régionalisme.

La preuve en est mon groupe de Nordistes qui ont fait une excellente animation de salle pendant toute la séance. Ils étaient d’ailleurs beaucoup plus drôles que Zoé.
Grâce à eux j'ai appris que dans le Nord :

•    On parle fort pour bien faire comprendre à l’ensemble des personnes présentes que l’on vient du Nord.

•    On rit très fort lorsque l’on parle de frites. Pareil lorsque l’on voit de la pluie tomber sur grand écran. Je n’ai pas vraiment compris, mais apparemment, ça leur fait un effet bœuf.

•    On fait la Ola dès que l'on entend "Les Corons" de Pierre Bachelet,

•    On chante des trucs improbables comme « Euch téléphone y brait »,

•    On crie « Vive le Nord » dès qu’un film se termine. J’ai tenté un « Vive les Béarnais », mais personne ne m’a suivie… Etrange.

Quoi qu’il en soit, si le film ne m’a guère donné envie d’aller à la rencontre de la Picardie ou du Nord-Pas-de-Calais, mon groupe-animateur a quant à lui bien réussi sa mission : me faire aimer les gens du Nord.

Commenter cet article

EmilieRD 20/01/2009 20:32

moi non plus il ne m'a pas marqué tant que ca.
C'était sympa, mais sans plus... j'ai pas bien compris ce que trouvaient les francais à ce film (qui n'a même pas ensoleillé l'hiver..)

Fred 22/04/2008 09:29

As tu une autre réponse que : l'effet Picard ? Ou t'es bloqué sur replay ?
Avec un peu de culture tu devrais savoir que les chtis ce sont les gens du Nord pas des Picards. Même les blaireaux du PSG se sont trompés avec leur banderole : Lens c'est le Pas de Calais et c'est des "Boyaux Rouges" (en souvenir de la ceinture de flanelle qu'ils portaient)
Maintenant pour Line Renaud désolé de te décevoir mais elle est chti : elle est née a Armentières (http://www.linerenaud.com/biographie.htm)

Nala 22/04/2008 10:32




Cher fred,

Tout d'abord, laisse-moi te féliciter pour ta grande culture ch'tis.
Je m'incline face à tant de connaissances.

Pour Line Renaud, tu ne me déçois pas, je sais qu'effectivement elle est du Nord, mais tu conviendras que l'on peut être originaire d'une région et ne pas parler le dialecte local.Dans mon
sud-ouest natal, nombre sont ceux qui ne comprennent rien quand je leur dit "que disè maynats ?".

Ceci dit, je constate que comme moi tu n'as pas vraiment d'humour et que tu lis mal ce que j'écris (les commentaires ne sont souvent qu'un piètre reflet de l'article et du fond de ma pensée).
J'espère cependant te lire de nouveau...avec humour cette fois !

Tata Nala PS : au fait, je viens de tomber sur un de tes posts dans Psychologie Magazine - Le forum. J'espère que tes problèmes sexuels sont réglés avec ta femme ;)


Nicolas 05/03/2008 19:19

Continue comme ça, et tu finiras critique aux Inrockuptibles (chiant à écrire, leur nom !).
T'as qu'à leur parler de Killer Klowns (moi, ça a bien marché).

Nala 06/03/2008 17:44

Est-ce que les journaleux des Inrock. ne sont pas aussi chiants que le fait d'écrire Inrockuptibles ?

Nicolas 05/03/2008 17:28

Pas facile d'aller à contre-courant, n'est-ce pas, Nala ?
Never give up !

Nala 05/03/2008 17:34

Je me sens comme un critique de chez Libé. JE comprends qu'ils deviennent aigris à la fin.

Perrine Huon 05/03/2008 15:56

Hello "BritBrit"
Je découvre depuis quelques jours ton blog et j'aime beaucoup. Et bien je vais surement t'étonner, je suis Picarde et j'habite là bas depuis toujours...et pourtant..j'ai exactement le même avis que toi sur le film. Sauf que moi j'ai souris pour la pluie! Effectivement dans la réalité, en Picardie et dans le Nord, les trombes d'eau se déversent soudainement et en qq secondes tu ne vois plus rien du tout tellement ça tombe.Tu roules à 2 à l'heure en espérant que ça passe !
Bonne continuation !

Nala 05/03/2008 17:34

L'effet Picard encore et toujours...
Mais bon, je te pardonne ;)