Ni d'Eve, Ni d'Adam, juste Amélie

Publié le par Nala

Je dois avouer que j'ai eu peur. Oui, vraiment, Amélie, tu m'as causé des frayeurs.
Je suis bien loin d'être objective lorsque je parle des livres de Nothomb. J'aime son style épuré, ses mots, son vocabulaire qui m'oblige à chercher au moins un terme dans le dico, sa personnalité, son côté hors-normes. Quand d'autres sont addicts de Malraux, Gavalda, Levy voire Houellebecq (oui oui, je vous jure que cela existe), Amélie, c'est mon écrivain voilà tout !

Malgré tout cet engouement, force est de constater qu'Amélie m'avait ennuyé avec Acide sulfurique, m'avait laissé froide avec Antéchrista, et ne m'avait même pas laissé finir le Journal d'Hirondelle. Je n'attendais plus rien et jurais juste toute ma fidélité en achetant tous les ans, et à chaque rentrée littéraire, son nouveau livre. 

Et voilà 'ti pas que cette année, elle nous livre son dernier opus Ni d'Eve, ni d'Adam.Suite de l'excellent Stupeurs & tremblements, Amélie nous conte sa passion amoureuse pour un jeune tokioïte aux accents bizzaroïdes, son amour pour le Pays du Soleil Levant et au passage son ivresse pour sa soeur (mais ça, on le savait depuis longtemps). Drôle, sucré, amer, halletant, enflammé, tous les ingrédients de l'Amélie que j'aime sont là.

Amélie est de retour et je n'ose espérer plus qu'une seule chose : après des ventes prometteuses, la reconnaissance de ses pairs.

Ni d'Eve, ni d'Adam - Amélie Nothomb - Editions Albin Michel.

undefined

Publié dans Voir - lire - entendre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wam 08/03/2009 22:52

Trooooooooop bien Amélie ^_^